Accueil > Offre éducative > Documents pour la classe > Les Halles de Paris : vie et transformations d'un espace économique (1135-1974) > De la halle aux Halles (XIIe – milieu du XIXe siècle) > Transformations de la fontaine des Innocents

Offre éducative

Transformations de la fontaine des Innocents

Fontaine des Innocents. Archvies de Paris, 15Fi 249.

Date : 1804

Thème : urbanisme, reconstruction de la fontaine des Innocents

Fonds : Documents figurés

Cote : 15Fi 249

La fontaine des Innocents est construite le long de l’église des Saints-Innocents à Paris. C’est à cet emplacement qu’elle doit son nom. Elle est bâtie durant la première moitié du XVIe siècle, d’abord sous le règne de François Ier puis sous celui d’Henri II.

L’architecte de ce monument pose question. Blaise de Vigenère, un contemporain, affirme que la fontaine est « de la main et conduite de Goujon », un grand sculpteur de la Renaissance. Cependant, au XVIIe siècle, Henri Sauval mentionne une construction par Pierre Lescot « enrichie de bas-reliefs construits et sculptés par Goujon ».

L’architecture française à la Renaissance s’inspire beaucoup de l’architecture italienne, antique et contemporaine. On retrouve des éléments antiquisants sur la fontaine comme les pilastres ou les bas-reliefs. Mais on remarque aussi une influence plus contemporaine car la composition générale de la fontaine est largement inspirée d’une des planches de Sebastiano Serlio, l’un des plus importants architectes italiens de la Renaissance.

En 1786, l’église de Saints-Innocents menace d’être détruite mais l’architecte et critique d’art Antoine Chrysostome Quatremère de Quincy plaide pour la sauvegarde de la fontaine, considérée déjà à cette époque comme un chef-d’œuvre. Elle est alors reconstruite sur l’emplacement du cimetière des Innocents par Jean-Guillaume Legrand, Jacques Molinos et Bernard Poyet. En 1812, on fait parvenir l’eau de l’Ourcq à la fontaine mais le ruissèlement entrainé par la pression de l’eau abîme les bas-reliefs. Ils sont placés au musée du Louvre en 1824 et remplacés par des copies sur la fontaine.

Pistes pédagogiques

  • Confronter le document avec une vue ancienne de la fontaine avant la destruction de l’église des Saints-Innocents pour visualiser son remaniement.
  • Regarder plus en détail le document et détailler les éléments architecturaux issus du vocabulaire antique.
  • Étudier les reliefs réalisés par Jean Goujon et son style.
  • Comparer la fontaine des Innocents et l’aile Lescot au Louvre pour trouver des similarités.

Compléments


Archives de Paris
Archives de Paris
18 boulevard Sérurier
75019 Paris
Téléphone : 01 53 72 41 23
Télécopie : 01 53 72 41 34