29 mars 1871 : premières mesures de la Commune

Décret de la Commune sur les loyers, 29 mars 1871. Archives de Paris, ATLAS 527.

Malgré sa brièveté et les débats qui le divisent, le gouvernement de la Commune met en place plusieurs mesures qui visent à faire de Paris une république sociale. La mise en œuvre de sa politique est restreinte par les opérations militaires menées contre l’armée de Versailles et la gestion des pénuries (pain, viande, combustibles) engendrées par ce second siège. Toutefois, l’application de ces réformes, bien que provisoire, crée un précédent. Ainsi la IIIe République reprend-elle à son compte, des décennies plus tard, quelques-unes des mesures phares : réforme de l’instruction publique, séparation des Église et de l’État et, plus timidement, amélioration des conditions de travail pour les ouvrières et ouvriers.

Dès le 29 mars 1871, la Commune suspend la vente des objets déposés au Mont-de-Piété. Elle annule la dette sur les trois loyers dûs suite au moratoire du 13 août 1870 (soit les mois d’octobre 1870, de janvier et d’avril 1871). Enfin, elle abolit la conscription et décrète que seule la garde nationale peut entrer dans Paris et que tous les citoyens valides font partie de cette garde nationale.

Image : Décret de la Commune sur les loyers, 29 mars 1871. Archives de Paris, ATLAS 527.