Retrouvez les posts qui ont eu le plus de succès sur notre page Facebook !

Carte postale « 12 mai 1902. CATASTROPHE DU ‟PAX”. Ballon dirigeable », 1902. Archives de Paris, 8Fi 13.

Post du 12 mai 2022

Le début du XXe siècle s’accompagne de progrès fulgurants dans les moyens de locomotion, avec son lot de records mais aussi d’accidents. C’est ainsi que le 12 mai 1902 au petit matin, le dirigeable Pax prend feu au-dessus de l‘avenue du Maine où il s’écrase à l’angle de la rue Vercingétorix, tuant son concepteur Auguste Severo et son mécanicien Georges Saché.

Auguste Severo, député brésilien installé à Paris, défenseur des idées de paix universelle, se passionne pour les « plus légers que l’air » comme son compatriote Santos Dumont. Comme lui, il fait construire son dirigeable dans les hangars d’Henri Lachambre, rue des Favorites (15e arr.). Long de 30 mètres, doté d’une nacelle en bambou où sont installés deux moteurs Buchet, le Pax n’aura le temps de parcourir que quelques centaines de mètres lors de son vol inaugural : l’hydrogène qui le gonfle explose au contact d’une soupape du moteur à essence, précipitant le ballon d’une hauteur de 400 mètres.

La curiosité pour le 1er vol du Pax a amené de nombreux journalistes à suivre l’événement ; ils ont visité les hangars pendant la construction et pris des photos lors de l’accident. Certaines photos sont publiées dans L’Illustration, d’autres donnent lieu à une série de cartes postales. La même année, Georges Méliès recréa l’accident dans un film aujourd’hui disparu, La catastrophe du ballon Le Pax.

 

Image : Carte postale « 12 mai 1902. CATASTROPHE DU ‟PAX”. Ballon dirigeable », 1902. Archives de Paris, 8Fi 13.

 

Retrouvez les Archives de Paris sur Facebook !