19 mars 1871 : le Comité central de la garde national investit les locaux du Journal officiel de la République française

Journal officiel n°79 du 20 mars 1871, Archives de Paris, ATLAS 144.

Les évènements du 18 mars 1871 ne constituent pas la première tentative de soulèvement populaire à Paris depuis le début du Siège en septembre 1870. Mais c’est la première fois que les autorités quittent la capitale, abandonnant les lieux du pouvoir aux insurgés. Les membres du gouvernement présents à Paris ont fui pour Versailles, pressentant peut-être que la tension avait atteint son point de rupture. L’Hôtel de Ville, déserté par Jules Ferry, est investi par le Comité central de la garde nationale.

Au lendemain des affrontements sur la butte Montmartre, les deux camps se regroupent et s’organisent. L’affrontement se déplace sur le terrain de la communication. L’enjeu pour chacun est d’affirmer sa légitimité auprès de la population parisienne mais aussi et surtout des gardes nationaux, qui disposent toujours de leurs armes.

En ce sens, le Comité central annonce le 19 mars par voie d’affichage des élections pour désigner un Conseil de la Commune. Le texte de l’affiche dénonce en creux le bien-fondé du suffrage universel et la représentativité de l’Assemblée nationale élue en février. À Versailles, le gouvernement délègue son autorité aux maires et députés parisiens justement issus de ces élections. La veille, plusieurs affiches ont été placardées sur les murs de la ville pour jeter le discrédit sur l’action des insurgés, en minimisant leur nombre et leur importance au sein de la garde nationale et de la population parisienne dans son ensemble.

Le 19 mars toujours, le Comité central prend possession des locaux du Journal Officiel de la République française. Fondé en 1868, le Journal Officiel est une publication quotidienne et nationale qui diffuse les textes législatifs et réglementaires de la République française tels que les lois, décrets, arrêtés et autres déclarations officielles. À partir du 20 mars et jusqu’au 24 mai 1871, ce sont les journalistes nommés par le Comité central qui publient le Journal officiel, à raison de deux éditions par jour, une le matin et une le soir datée du lendemain, jusqu’au 18 mai. En parallèle, Versailles publie sa propre édition.

Les Archives de Paris conservent une collection des numéros du Journal officiel publié par la Commune entre le 20 mars et le 24 mai 1871, reliés en atlas et cotés ATLAS 144. Cette source précieuse permet une comparaison entre les deux parutions, communarde et versaillaise, qui illustrent à elles seules l’âpre bataille que se livrent les deux camps pour assoir et affirmer leur légitimité. Elle permet aussi de mieux appréhender la confusion qui se dégage parfois des aspirations de la Commune, entre portée locale et nationale.

Images : Journal officiel n°79 du 20 mars 1871, Archives de Paris, ATLAS 144. Affiche du Comité central de la garde nationale aux gardes nationaux, 19 mars 1871 ; affiche du gouvernement aux gardes nationaux et affiche du ministre de l’Intérieur, Ernest Picard, à la garde nationale de la Seine, 18 mars 1871. Archives de Paris, ATLAS 527.