Propagande antisémite de l'Institut des questions juives.

Propagande antisémite de l'institut des questions juives. Archives de Paris, D38Z 6.

Date : 1941
Thème : Propagande antisémite
Fonds : Archives privées. Coupures de presse, brochures. Avant-guerre, occupation, libération
Cote : D38Z 6
 

L’Institut d’étude des questions juives, inauguré le 11 mai 1941, est un organisme privé travaillant avec le soutien du Bureau de la propagande allemande (Propaganda Abteilung) à la production d’un matériel de propagande antijuive.

L’essentiel de son activité, directement supervisée par l’occupant nazi, est d’organiser l’exposition « le juif et la France » qui se tient à Paris du 5 septembre 1941 au 5 janvier 1942, puis à Nancy et à Bordeaux. Elle reçoit environ 200 000 visiteurs au palais Berlitz à Paris.

La propagande antisémite se répand ainsi durant toute l’année 1941 dans la société française, par voie d’affichage (voir complément), livret ou petit fascicule jusqu’à l’exposition. Elle continue ensuite dans le but de prolonger les effets attendus de l’exposition.

Si la propagande antisémite n’est pas nouvelle en France, elle est, durant l’Occupation, au cœur de la vie quotidienne, et fait partie du paysage urbain.

Pistes pédagogiques : 

  • Analyser l’image elle-même puis la comparer avec d’autres documents de propagande antisémite plus anciens et faire ressortir des récurrences.

  • Contextualiser le document avec l’idéologie du régime de Vichy et du IIIe Reich.

  • Faire ressortir les éléments spécifiques à la période et ses enjeux (France libre, marché noir, accaparement).

  • Montrer la valorisation du gouvernement de Vichy.

Compléments :