Le square des Innocents de 1963 à 1972

Le square des Innocents vers 1970. Archives de Paris, 3478W 77.

Dates : 1963 et 1972
Thème : urbanisme
Fonds : Société d'économie mixte d'aménagement des halles (SEMAH). Service technique de topographie et d’urbanisme de la préfecture de la Seine (1963) / Atelier parisien d’urbanisme, APUR. Secteur des halles. Photographie © Pierre Calixte (1972)
Cote : 3478W 77

Le square des Innocents fait partie de l’aménagement de l’ancien quartier des halles datant de la construction des pavillons de Victor Baltard. Il est inclus dans le projet de rénovation du quartier qui prévoit la disparition des pavillons dans les années 1970.

La première photographie montre qu’en 1963, cette partie du quartier est un square arboré entouré de voies de circulation. Celle de 1972 donne à voir l’intérieur du square avec le bac à sable pour les enfants. On distingue en arrière-plan le chantier du « trou des halles ».

La dernière photographie en compléments immortalise un élément ajouté au square au début du XXe siècle : le porche de l’immeuble du « bureau des marchandes lingères, 1716 ».

L’immeuble auquel il appartenait abritait le siège de la corporation des lingères. Les corporations sont des organisations par métier qui disparaissent à la Révolution.

Il était situé au n°6 de la rue Courtalon, aujourd’hui disparue, du côté de la place Sainte-Opportune. L’immeuble est déjà bien vétuste au début du XXe siècle et doit être démoli. Il est alors photographié par Eugène Atget afin d’en préserver la mémoire. La commission du Vieux Paris décide en 1902 d’en conserver le porche pour l’installer dans le square des Innocents.

C’est recouvert de lierre qu’on le voit dans les 2 photographies datant de 1972. Il sera à nouveau déplacé lors des travaux de rénovation des halles, exposé quelques temps avant d’être finalement intégré à la façade de l’immeuble du 22 rue Quincampoix  (4e arrondissement) où il se trouve encore aujourd’hui.

Pistes pédagogiques

  • Reprendre l’ensemble des documents présentés dans les différentes parties pour travailler sur l’évolution de cet espace urbain depuis sa fonction de cimetière jusqu’à l’espace actuel.
  • À travers l’exemple du porche des marchandes lingères, montrer que le vieux Paris a déjà été sauvegardé à des époques antérieures.

Compléments

  • Photographie : la fontaine des Innocents au centre du square des Innocents, [vers 1972]. Archives de Paris, 1514W 99 (lien en bas de page).
  • Photographie : le square des Innocents avec le porche de l'immeuble du « bureau des marchandes lingères (1716), [1972]. Archives de Paris, 1514W 99 (lien en bas de page).
  • Photographie : chantier du square et de la fontaine des Innocents, en 1974. Archives de Paris, 28Fi 2 (lien en bas de page).