Accueil > Recherches > Présentation des fonds > Sources généalogiques > Recensement et recrutement militaires

Recherches

Recensement et recrutement militaires

L’opération de recensement militaire est d’abord effectuée par le maire d’arrondissement qui agit au nom de l’État (loi Jourdan, 19 fructidor an VI ou 5 septembre 1798). Tout homme ayant atteint l’âge de 20 ans devait se faire recenser à la mairie de l’arrondissement où il était domicilié.
La loi du 3 décembre 1803 a institué le tirage au sort avec possibilité de remplacement. En 1872, le service militaire devient universel et  le tirage au sort permet d’en déterminer la durée.
La loi du 21 mars 1905 abolit le tirage au sort ainsi que de nombreuses dispenses et établit le service national obligatoire pour tous les jeunes hommes.
La loi du 8 novembre 1997 suspend la conscription et la remplace par la journée d'appel de préparation à la défense.

Recensement militaire et tirage au sort (1800-2005)

Les listes de recensement militaire dénombrent les jeunes hommes habitant Paris, lors de leur vingtième année, susceptibles d’être recrutés pour le service militaire. En plus des conscrits, les listes de recensement mentionnent les hommes qui ne sont pas retenus pour le service et les exemptés : soutiens de famille, ecclésiastiques, enseignants, individus de constitution physique trop faible et avant 1905, les individus ayant tiré un numéro impliquant l’exemption.

Origine des documents : Préfecture de Seine puis de Paris, mairies d’arrondissements
Dates des documents : 1800-2005
Cotes : D1R1 1-939, 2Mi 21 1-33, 1021W, 1097-1099W, 1105W, 1144W, 1219W, 1196W, 1389W, 2160W, 2224-2230W, 2232-2234W, 2239 W, 2248W, 2267W, 2273W
Référence de l’instrument de recherche : I.6.1

Recrutement militaire (1868-1940)

C’est sur la base du recensement que le recrutement est effectué par les 5 bureaux de l’armée  qui composent le gouvernement militaire de Paris (numérotés 1, 2, 3, 4 et 6 : le 5e bureau qui assurait des missions centrales est supprimé en 1908). Il concerne les hommes recensés dans l’arrondissement de leur domicile à l’âge de 20 ans.
Ces registres contiennent dans l'ordre numérique croissant des matricules, les états signalétiques et des services des conscrits qui retracent leur parcours militaire.
La consultation préalable des tables alphabétiques permet d’identifier le bureau de recensement et le numéro du matricule du militaire recherché. Elles sont numérisées de 1872 à 1940 et consultables en ligne jusqu’en 1921.

Origine des documents : ministère de la Défense, gouvernement militaire de Paris
Dates des documents : 1868-1940
Cotes : D3R1 80-457, 2Mi 1 36-40, D4R1 1-3862
Référence de l’instrument de recherche : I.6.1

Consulter les tables des états signalétiques et des services de 1872 à 1921

 

Sources complémentaires

  • D5R1 1-2 : quelques exemplaires de livrets militaires et pièces annexes (1868-1911)
  • 1407W : commission des dispenses (1981-1982)
  • DR2 21-28, 34 : secours et pensions, justice militaire (1815-1906)
  • VBis H : engagements volontaires provenant des mairies d’arrondissement (an VII-1928), voir la rubrique administration communale > mairies d’arrondissement
  • tableaux de recensement provenant des mairies d’arrondissement : voir la rubrique administration communale > mairies d’arrondissement
  • Soldat « mort pour la France », voir les bases nominatives du ministère de la Défense
  • Journaux de marche des opérations (JMO) dans lequel a servi le soldat, voir au service historique de la Défense

 


Archives de Paris
Archives de Paris
18 boulevard Sérurier
75019 Paris
Téléphone : 01 53 72 41 23
Télécopie : 01 53 72 41 34