Lundi 7 mars 2022 : La halle aux blés 2/2

Gravure « Vue de la halle au blé et de sa belle coupole » s.d. [19e siècle]. Archives de Paris, D2Z 1.

La réponse

Avez-vous reconnu la cour intérieure de la halle aux blés, sur cette photographie de Charles Marville datant du Second Empire ?

Le premier édifice, œuvre de l’architecte Nicolas Le Camus de Mézières, est érigé au cœur du quartier des Halles entre 1763 et 1767. Conçu de manière circulaire, il se compose de deux galeries concentriques ouvertes sur l’extérieur par 24 arcades, surmontées d’un grenier vouté. À l’origine, la cour intérieure n’est pas couverte, ce qui nuit à la bonne conservation des grains. La cour intérieure, initialement non couverte, nuit à la bonne conservation des grains. Entre 1782 et 1783, le bâtiment est donc recouvert d’une coupole reposant sur une charpente en bois. Détruite par un incendie en 1802, elle est reconstruite avec une charpente en fonte coiffée de feuilles de cuivre, remplacées par des vitres en 1838.

En 1873, le bâtiment est fermé, le commerce du blé n’ayant cessé de décroître. Il est affectéà la Bourse du Commerce en 1885 et entièrement réaménagé sous la direction de l’architecte Henri Blondel. Il rouvre ses portes en 1889, à l’occasion de l’Exposition universelle.

En 1949, la Ville de Paris en transfère la propriété à la Chambre de commerce et d’industrie pour 1 franc symbolique.

En 2017, la municipalité rachète le bâtiment, dont la gestion est confiée à François Pinault. La Bourse du commerce présente ainsi depuis mai 2021 la collection d’art contemporain de l’homme d’affaires.

La coupole et les décors sont classés monument historique depuis 1986.

Images : gravures « Vue de la halle au blé et de sa belle coupole » et « Travaux de la Halle aux Blés » s.d. [19e siècle]. Nouvelle Bourse de commerce, architecte M. Blondel, in « La construction moderne », 1890. Archives de Paris, D2Z 1.

Gravure « Travaux de la Halle aux Blés » s.d. [19e siècle]. Archives de Paris, D2Z 1. Nouvelle Bourse de commerce, architecte M. Blondel, in « La construction moderne », 1890. Archives de Paris, D2Z 1.