Mercredi 15 décembre 2021 : Le portrait-carte

Saada Abou Gedid, photographie H. Boulard, 1900. Archives de Paris, D29Z 166.

Le mercredi de la photographie

Le tirage photographique monté sur carte représentant une personne, appelé portrait-carte, ou portrait carte-de-visite ou encore photo-carte, apparait vers 1854 en France et connaît un succès spectaculaire durant le dernier quart du XIXe siècle.

L’inventeur de la photo-carte est un photographe marseillais d’origine italienne, Louis Dodéro (1824-1902). C’est à lui que revient l’idée, dès 1851, de remplacer sur une carte de visite le nom du porteur par un portrait photographique de petit format. Mais c’est Eugène Disdéri qui dépose en 1854 le brevet de la photo-carte de visite, après avoir mis au point un appareil photographique qui permet de réaliser huit prises de vues identiques ou différentes avec une seule plaque de verre au collodion, réduisant le coût de fabrication et favorisant par là-même l’essor du procédé. Dans les années 1860, des centaines d'ateliers photographiques s'ouvrent à Paris et dans les grandes villes de province, comme ceux de Pierre Petit, dont nous vous parlions la semaine dernière (voir notre post du mercredi 1er décembre). L’essor de la photo-carte de visite est une des principales raisons du développement fulgurant des ateliers de photographes, en France et à l'étranger.

Le tirage sur papier de la photographie est de faible dimension, soit 5,2 cm sur 8,7 cm : il est ensuite contrecollé sur un carton qui adopte le format d'une carte de visite en usage dès 1860, soit 6,2 cm sur 10,3 cm. Le nom du photographe apparaît généralement imprimé sous le cliché. Le dos, d'abord vierge, est progressivement réservé à la publicité du studio qui produit ce type de format, comme vous pouvez en voir quelques exemples ici.

Ces cartes sont extraites d’une collection constituée à l’occasion de l’Exposition universelle Paris 1900, rassemblant de manière alphabétique les cartes de visite des exposants, qui indiquent au dos l’emplacement et/ou le numéro de stand. Elles sont conservées aux Archives de Paris sous la cote D29Z 166.

Images : Saada Abou Gedid, photographie H. Bouloy ; André Brouillet, photographie Ladrey-Disderi ; Henri Cain, photographie Pierre Petit, 1900. Archives de paris, D29Z 166.

 André Brouillet, photographie Ladrey-Disderi, 1900. Archives de Paris, D29Z 166. Henri Cain, photographie Pierre Petit, 1900. Archives de Paris, D29Z 166.