Lundi 15 novembre 2021 : Exposition coloniale internationale de 1931 2/2

Exposition coloniale internationale, temple d'Angkor Vat, Braun et Cie, éditeurs-concessionnaires, 1931. Archives de Paris, 11Fi 2772.

La réponse

Il s’agissait de l’Exposition coloniale qui avait ouvert ses portes au grand public le 6 mai 1931 et les refermait le 15 novembre. L’Exposition promouvait une image de la France à l’apogée de sa puissance et montrait aux visiteurs les richesses et les splendeurs de ses territoires colonisés, sur les cinq continents, depuis plusieurs siècles. Les possessions françaises pouvaient être découvertes en déambulant, de reproductions monumentales d’architectures indigènes en reconstitutions de souk ou jardin, depuis la station de métro porte Dorée (anciennement Picpus) sur tout le bois de Vincennes. L’Indochine était, par exemple, représentée par une fidèle copie du massif central du temple cambodgien d’Angkor Vat. Attraction majeure de l’Exposition,  ce temple, spectaculaire par ses dimensions et sa magnificence, avait nécessité six années de travaux préparatoires aux architectes Blache père et fils. 

Outre ces architectures éphémères, c’est tout un peuple d’habitants des colonies qui était à voir et à écouter. Vous pouvez en retrouver certains grâce aux "musiques et parlers coloniaux" enregistrés à l'occasion de cette exposition, sur le site internet de nos collègues de la Bibliothèque nationale de France.

Images : Exposition coloniale internationale, temple d’Angkor Vat, Braun et Cie, éditeurs-concessionnaires, 1931. Archives de Paris, 11Fi 2772 et Encart publicitaire pour l’exposition coloniale in Le petit bleu, avril 1931. Archives de Paris, VM21 4.

Encart publicitaire pour l’exposition coloniale in "Le petit bleu", avril 1931. Archives de Paris, VM21 4. Encart publicitaire pour l’exposition coloniale in "Le petit bleu", avril 1931. Archives de Paris, VM21 4.