3 mars : les troupes prussiennes quittent Paris

Télégramme envoyé par la mairie centrale, 2 mars 1871. Archives de Paris, VD6 1678.

L’occupation prussienne dans Paris est de courte durée. Le 2 mars, l’Assemblée nationale ratifie les préliminaires de paix avec l’Allemagne. Le jour même, Jules Ferry, à la mairie centrale, informe par télégramme les maires des 20 arrondissements de l’évacuation des troupes ennemies prévue le 3 mars à l’aube et par dépêche télégraphique les maires des 16e et 8e arrondissements, qui sont partiellement occupés par l’armée prussienne :

« Maire de Paris à MM. les Maires des 16e et 8e arrondissement.

Le gouvernement  reçoit nouvelle de Bordeaux préliminaires de pais ratifiés par 546 voix contre 107. Aux termes de la convention l’occupation doit immédiatement cesser.

Jules Favre part pour Versailles pour demander l’exécution immédiate. »

L’union sacrée des Parisien.ne.s autour de cette humiliation commune prend fin au même moment. La population est désormais toute entière concentrée sur ses divisions politiques et sociales.

Image : administration communale : mairie du 8e arrondissement. Télégramme et dépêche télégraphique envoyés par la mairie centrale, 2 mars 1871. Archives de Paris, VD6 1678.