6 octobre 1870 : instauration du rationnement de la viande

Fonds privés communaux : carte de rationnement du 2e arrondissement pour la viande, 1871 ; Archives de Paris, 6AZ 2, dossier 102.

Malgré les évaluations optimistes qui estiment les ressources suffisantes pour tenir cinq semaines, la viande vient rapidement à manquer dans Paris assiégé. Les files d’attente s’allongent devant les boucheries et le mécontentement grandit parmi la population. Les autorités municipales mettent en place le rationnement en viande le 6 octobre 1870, soit moins de trois semaines après le début du siège. Des boucheries municipales sont créées, sur lesquelles les mairies d’arrondissement exercent un contrôle minutieux. On délivre aux Parisiens des cartes de rationnement : ces dernières font état du nombre de portions auquel le porteur peut prétendre, mais indiquent également la date et le créneau horaire pendant lequel il convient de venir acheter sa viande (un jour sur trois à la fin du siège).

Ici encore, le fonds de l’administration communale, et notamment les dossiers des mairies d’arrondissement, se révèle une source essentielle pour appréhender la réalité du quotidien des Parisiens et les difficultés auxquelles ils font face pendant la durée du siège et au-delà. Adressée au maire du 2e arrondissement le 5 octobre 1870, soit la veille de l’entrée en vigueur des mesures de rationnement, cette lettre d’une administrée témoigne des conditions d’approvisionnement en dehors de toute régulation par les autorités. La liste des boucheries ouvertes du 2e arrondissement, renseignée des données de contrôle, est datée du 10 novembre. Mise à jour, quotidiennement, elle permet de suivre les fluctuations des quantités de viande reçues et vendues ainsi que les prix de vente pratiqués. Conservée dans le fonds des archives privées, la carte de rationnement montre que ce dernier dure bien au-delà de la signature de l’armistice et de la levée du siège en janvier 1871. Elle illustre enfin la complémentarité des fonds privés avec les archives administratives.

Images : administration communale, mairies d’arrondissement : lettre de Mme Desfours au maire du 2e arrondissement, 5 octobre 1870 ; liste des boucheries du 2e arrondissement, 10 novembre 1870 ; Archives de Paris, VD6 880. Fonds privés communaux : carte de rationnement du 2e arrondissement pour la viande, 1871 ; Archives de Paris, 6AZ 2, dossier 102.