19 juillet 1870 : début de la guerre franco-prussienne

Lettre du préfet de la Seine au maire du 2e arrondissement pour l’organisation des bataillons, 5 août 1870. Archives de Paris, D1R4 24

Le 19 juillet 1870, il y a 150 ans aujourd'hui, l’empereur Napoléon III déclare la guerre à la Prusse, poussé par la politique belliciste de son ministre des Affaires étrangères, le duc Adolphe de Gramont. C’est le sort de toute l’Europe, voire du monde, qui est scellé, pour le siècle à venir...
Dans l’immédiat, ce sont tous les États allemands qui font front commun et qui s’alignent derrière la Prusse. En quelques jours, pas moins de 800 000 hommes sont sur le pied de guerre. Pendant ce temps, la France, qui n’a pas encore généralisé le service militaire, mobilise péniblement 250 000 hommes, dans la désorganisation la plus complète. À Paris, on rappelle la Garde nationale qui tente de se préparer à défendre la capitale, avec le succès que l’on sait...
La Garde nationale est l’héritière de la milice bourgeoise de la Révolution. Essentiellement armée de réserve sous l’Empire et la Restauration, elle voit son importance accrue sous la Monarchie de Juillet, puis sous la Seconde République, qui élargit son recrutement à tous les hommes de 20 à 60 ans, faisant passer ses effectifs de 56 000 à 190 000 hommes. Elle est mise en disponibilité en 1852, mais la déclaration de guerre du 19 juillet 1870 engendre, entre autres conséquences, sa mobilisation. Après son ralliement à la Commune de Paris, sa suppression est définitive dès le 25 mai 1871.

Les Archives de Paris conservent un fonds substantiel issu des archives de la Garde nationale. Complété par les archives des mairies d’arrondissement, il présente un grand intérêt notamment pour l’histoire politique et celle de la sociabilité masculine. On y trouve des documents sur l'organisation des bataillons, la discipline, les ordres du jour, les élections des officiers, les revues, les combats de rue ainsi que les procès-verbaux des conseils d'administration des légions et les registres d'ordre et de contrôle des bataillons. Pour en savoir plus et retrouver les instruments de recherche relatifs à ce fonds, rendez-vous sur notre site internet : http://archives.paris.fr/a/266/affaires-militaires-anciens-combattants/

Image : lettre du préfet de la Seine au maire du 2e arrondissement pour l’organisation des bataillons, 5 août 1870. Archives de Paris, D1R4 24.